Exposition
Remonter Exposition Cartes Production Sans terre Culture

 

 

Visite
Remerciements

plan du site

Sur proposition de Beto Novaes, professeur à l'Université Fédérale de Rio de Janeiro, AMAR avait transposé en 1994 une exposition montée au Brésil sur le travail des enfants à la campagne. Cette exposition regroupe 14 photographies de l'agence "images de la terre" qui fédère des photographes brésiliens militant pour les droits de l'enfant. Huit années et bien des événements plus tard, un groupe de jeunes adultes français découvre l'exposition. Ils ont eu envie de la compléter par des mots, leurs mots. C'est cette rencontre que nous vous proposons.

l'équipe d'AMAR

Cette exposition est l'oeuvre de jeunes et adultes qui n’ont pas, à la sortie de l’école, maîtrisé les connaissances de base indispensables à leur autonomie dans la vie quotidienne. Ensemble, ils réapprennent à lire, écrire et calculer.   

L’atelier d’écriture que nous pratiquons régulièrement, à côté des activités d’apprentissage traditionnelles, permet à ce public en difficulté de vaincre ses peurs d’écrire et surtout de libérer son expression. Vous apprécierez la richesse et la sensibilité qui se  dégagent de ces textes écrits à partir des photos de  l’exposition montée par AMAR « Enfants des campagne brésiliennes» vues en janvier 2002 dans le cadre de l’animation « Destination Brésil » de la Maison de Quartier de Villejean.

 La consigne d’écriture était simple : «Vous faites parler le personnage de la photo ou vous lui parlez… »

Si j’ai parfois prêté ma plume à certains d’entre eux, ces mots qui tissent la trame de ces textes sont bien les leurs…

 Les problèmes des enfants brésiliens condamnés au travail et des paysans sans terre les ont renvoyés à leur propre vécu et c’est avec sincérité qu’ils ont réclamé pour eux le droit à l’éducation, le droit à des conditions de travail plus décentes, le droit de cultiver son lopin de terre…

 Merci encore à AMAR de nous avoir prêté avec générosité les photos de l’exposition. En guise de remerciement, nous leur offrons ce bouquet de textes…

Hiên Bachelot