Remerciements

Cette exposition n'aurait pas vu le jour sans l'engagement de

Ahmed, Cemal, Corinne, Daoud, Elodie, Fabienne, François, Gilbert, Karine, Marie Claude, Marie Louise, Rozenn, Sonia et Virginie, qui ont laissé vagabonder leur esprit et leurs mots sur un chemin qui les relie aux enfants du Brésil.

Hiên Bachelot, formatrice à l'association Elan, qui a appuyé les participants à l'atelier d'écriture et imaginé ce travail avec nous.

Roberto (Beto) Novaes, professeur à l'Université Rurale de Rio de Janeiro, ardent défenseur de la cause des enfants, qui nous a proposé d'adapter en France l'exposition "enfants des campagnes brésiliennes"

les photographes de l'association "imagens da terra" (images de la terre), João Ripper, qui font connaître au Brésil et dans le monde la condition des enfants travailleurs

la maison de quartier de Villejan, qui a permis la rencontre dont ce projet est né

IDACO, grâce à qui les premiers contacts ont eu lieu

et tous les adhérents et amis d'AMAR, qui ont diffusé depuis des années l'exposition dans les écoles et partout où elle pouvait intéresser